Comment fonctionne un crédit voiture ?

Un particulier peut tout à fait acquérir une voiture neuve, même s’il n’apporte aucun apport de base au départ. Mais choisir entre un crédit partiel et un crédit total relève d’une petite analyse au préalable.

Ce qu’il faut savoir sur le crédit voiture

crédit-voiture

Un crédit voiture est un crédit consenti à un particulier pour l’achat d’une voiture. Il peut être accordé pour l’achat d’une voiture neuve. Dans ce cas, l’intéressé devra présenter le bon de commande. Ce crédit n’est pas associé à un montant limite, mais tout dépend de la capacité de l’emprunteur à rembourser. En règle générale, ce remboursement s’étale sur 4 ou 5 ans. Dans des cas exceptionnels, il peut aller jusqu’à 7 ans. En ce qui concerne le TAEG qui lui est assorti, il varie suivant le marché. Ce taux est toujours plus intéressant pour une voiture neuve que pour un véhicule d’occasion à cause des garanties assorties à la voiture.



Quelques conditions doivent être remplies par l’emprunteur pour pouvoir bénéficier de ce type de crédit :

–          Ce particulier en question doit habiter en Belgique ou en Luxembourg.

–          Il doit aussi percevoir des revenus mensuels dans l’un de ces deux pays.

Acquérir la voiture neuve de ses rêves même sans apport, est-ce possible ?

Avec un crédit voiture, un particulier peut acheter une voiture neuve sans qu’il ne soit obligé de participer directement dans le paiement d’une partie du prix d’achat. Avec cette formule d’emprunt, le TAEG ne change généralement pas puisqu’il est conditionné par le taux du marché. Bien évidemment, il est toujours plus intéressant de disposer d’un apport personnel rien que pour améliorer son profil auprès de la banque, mais cela n’est pas obligatoire.

Le financement d’une partie du prix du véhicule

Si un particulier décide de ne pas emprunter la totalité du prix d’achat de la voiture qu’il souhaite acquérir, il opte alors pour le financement auto avec valeur résiduelle en fin de contrat. Avec cette formule, il doit s’attendre à payer un TAEG plus élevé que pour un financement en entier. À la fin du contrat de crédit, il doit également s’acquitter de la valeur résiduelle qu’il n’a pas empruntée en argent liquide et en une seule fois. Celle-ci équivaut en moyenne à 35 % à 40 % du prix total de la voiture. S’il n’en a pas les moyens, deux options s’offrent à lui. D’une part, il peut revendre la voiture afin de payer la somme due. D’autre part, il peut choisir de garder la voiture et de demander un prêt à tempérament classique afin de régler le montant de la valeur résiduelle. Le financement auto avec valeur résiduelle n’est donc intéressant que pour ceux qui voudront revendre leur voiture au bout de 4 ou 5 ans.

Dans tous les cas, il est toujours préférable de recourir à un crédit auto que de se tourner vers le crédit à tempérament pour financer un tel achat qu’il s’agisse de voiture neuve ou d’un véhicule d’occasion. Le premier est plus avantageux et mois cher comparé à cette seconde option.

Leave a Reply

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les dernières info sur les taux des prêts et sur l'immobilier.

You have Successfully Subscribed!