Les emprunts et le TEG

Êtes-vous au courant que près de trois quarts des prêts sont basés sur des des calculs des taux d’intérêt erronés, qui sont par conséquent, sans la moindre valeur d’un point de vue légal ? Dans cette situation, en plus du remboursement des sommes ponctionnées en trop, vous êtes également en droit de renégocier un taux bien meilleur. Vous ne savez pas s’il est plus avantageux pour vous de choisir la renégociation ou bien le rachat de votre crédit immobilier ? Faire racheter son prêt peut s’avérer une solution intéressante. Le concept est très simple : l’ensemble de vos prêts sont regroupés et cela vous permet ainsi d’obtenir de meilleures conditions (durée, taux). Les irrégularités les plus courantes au niveau du TEG concernent les cas où il n’inclut pas l’ensemble des coûts alors que c’est ce que statue le Code de la Consommation. En effet, le TEG doit inclure les frais de dossier ou de courtage ainsi que le coût des garanties (caution ou hypothèque).

Calcul du TEG

En outre, ce calcul doit être effectué en ayant pour référence une année calendaire (365 jours ou 366 jours les années bissextiles) et non une année bancaire (de 360 jours) comme on peut l’observer avec certaines banques. Le troisième type d’irrégularités en ce qui concerne le calcul du Taux Effectif Global que l’on retrouve quelquefois dans les contrats est de nature juridique. Entre autres, le TEG (Taux Effectif Global) doit être défini par période et par an alors que certains organismes de prêt l’indiquent uniquement de manière annuelle. Un bon conseil : vous avez intérêt à avoir recours à des professionnels pour vous aiguiller si vous voulez effectuer la renégociation du rachat de votre prêt immobilier. Si le calcul du TEG (Taux Effectif Global) de votre crédit s’avère erroné, vous pouvez porter réclamation auprès de votre banque ou de votre établissement de prêt. De fait, en cas d’irrégularité prouvée concernant le calcul du Taux Effectif Global (TEG), le taux appliqué pour votre emprunt n’est plus le taux donné par votre banque mais le Taux d’Intérêt Légal (TIL) statué par la Banque de France. L’affaire est bien évidemment très avantageuse puisque le TIL est bien plus bas que les taux appliqués par les établissements de crédit, celui-ci oscille entre 0,04% et 1,1% depuis 5 ans.

Summary
Review Date
Reviewed Item
Note
Author Rating
41star1star1star1stargray
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les dernières info sur les taux des prêts et sur l'immobilier.

You have Successfully Subscribed!