Sommaire

  1. Crédit immobilier au meilleur taux
  2. Renégociation rachat crédit
  3. Immobilier rachat crédit
  4. Immo offres crédits
  5. Emprunteurs regroupement crédits

Où en sommes-nous avec le rachat de crédit immobilier ?

C’est un fait, à mi-parcours de l’année 2015, les offres de rachat de crédit, particulièrement dans l’immobilier, sont pléthore. Il est donc intéressant de faire un point afin de ne pas se perdre avec les taux, les simulations de prêt, les propositions plus ou moins valables d’offres de renégociation de crédit habitation.

Pourquoi les rachats de crédit ont le vent en poupe actuellement ?

En effet, il est constaté sur le marché de l’emprunt bancaire, une hausse des demandes de regroupement de crédits. La raison est simple : la forte baisse des taux d’intérêt ces dix-huit derniers mois, a engendré un engouement de la part des particuliers pour regrouper de façon quasi systématique, toutes leurs créances en un seul et unique crédit ! Nous sommes bien en présence d’un mouvement général de rachat de crédit immobilier principalement, auquel s’ajoutent les petits crédits connexes ; ces derniers étant calculés le plus souvent avec des cours de taux très élevés. Avec la crise économique tenace, le besoin de réétudier les mensualités, de profiter d’une renégociation de crédit est alléchante. Les consommateurs ne s’y trompent pas et veulent tous réévaluer leurs échéances, leur taux et leur durée de remboursement.

Savez-vous qu’il existe également un autre moyen d’obtenir un crédit ou un prêt ?

Le phénomène actuel de rachat de crédit favorise la concurrence et permet ainsi aux organismes de prêt de proposer des montants de remboursement, des frais de dossier, pensés au plus juste pour les clients. Bien entendu, sans jamais mettre en péril leur retour sur investissement ; ne rêvons pas, les établissements bancaires ne sont pas philanthropes et ce qu’ils préconisent en termes de rachat de crédit maison, ne sera certes pas à perte pour eux !

Rachat de crédit immobilier

Tout le monde s’en trouve satisfait, puisque pour une renégociation le client peut allonger son terme de remboursement, tout en diminuant les coûts mensuels de remboursement.

 

Concrètement,  renégocier son crédit immobilier, comment, pour qui ?

Grosso modo, le rachat de crédit immobilier est préconisé pour les propriétaires de résidences principale et/ou secondaire. Un rachat de crédit habitation s’inscrit dans une démarche où le propriétaire peut inclure dans son rachat, un crédit à la consommation : par exemple, un propriétaire possédant une maison dont l’usage est à la fois, sa villégiature estivale et une location à l’année. Il possède un crédit pour terminer de payer cette maison, mais devant effectuer des travaux de mise aux normes électriques, a souscrit un crédit conso pour payer les travaux de remplacement des câbles, plus l’achat d’électroménager en adéquation.

Pour son opération bancaire de rachat, il devra justifier que son prêt habitation représente au moins 60% de la demande de révision des mensualités.

Important donc à souligner, le rachat de crédit immobilier peut englober la revalorisation de créances conso, à hauteur de 40 % maximum. Il est donc nécessaire de bien vérifier ce critère d’éligibilité au rachat de crédit. Se renseigner auprès des banques et des organismes de crédit semble incontournable. Il faut étudier les garanties que chacun propose. Il faut également tenir compte des frais, être vigilants à certaines offres de sociétés de rachats qui exceptionnellement, peuvent faire bénéficier de rachat même si la part immobilier est un peu moindre que les 60% requis dans la majorité des cas.

Le temps n’est pas compté, cela est une bonne nouvelle ! Car cela laisse le temps de faire des simulations auprès des différentes enseignes de produits financiers. C’est une porte ouverte pour comparer, pour être certain que les conditions de remboursement d’emprunt choisies seront raccord avec budget et projection dans l’avenir niveau financier. La conjoncture reste optimiste étant donné que les prévisions tendent toutes vers une prolongation jusqu’en 2016 de cette fonte des taux d’intérêt. La seule préoccupation est de dénicher le courtier le plus compétent, celui avec qui la relation de confiance va s’instaurer. Quand il s’agit d’argent, il est préférable d’être correctement conseillé, de ne pas se sentir floué quant aux termes exacts de son rachat de crédit immobilier.

Petites questions utiles sur le rachat de crédit immo !

Les frais à envisager pour une telle transaction sont-ils élevés ? Comment négocier et autres infos importantes.

Ce qu’il faut avoir en tête, c’est que le type de démarches de rachat de prêt immobilier, entraîne quelques frais dits de garantie : pour les hypothèques, par rapport à une caution dans le cadre d’un crédit au logement (qui n’est pas exactement la même chose qu’un prêt immobilier traditionnel). Il faut compter autour de 1% à 1.5% du montant emprunté. Si la renégociation de crédit est effectuée par un établissement financer différent de sa banque de départ, on ajoutera des pénalités de remboursement anticipé. L’ancienne banque ou organisme de crédit, le réclamera de droit. Cette somme s’élève de façon générale à environ six mois d’intérêt à hauteur maximale de 3% du capital initial. Il ne faut pas négliger non plus, les frais de courtage, si le transfert de gestion des dossiers de rachat se déroule entre deux entités distinctes : cela représente 1% de la somme empruntée, sachant que ne peuvent pas être réclamés plus de 1500 euros. Généralement, la totalité des coûts pour ces actions, est calculée au plus juste, et le courtier la réintègre dans le nouveau plan de remboursement d’emprunt immobilier.

Et au sujet d’un prêt immo à taux variable ? Quid du rachat de crédit ?

Cette formule est absolument exécutable. Toutefois, il faut avoir à l’esprit que les personnes ayant souscrit ce type de financement à mensualités fluctuantes, ont la chance actuellement de profiter de leur emprunt à un taux d’intérêt déjà très bas. (pas plus de 1.5%). Cependant, il est possible de basculer sur une formule plus sécure, avec un changement de prêt à taux plein ou fixe. Il reste enfin, une question vis-à-vis de l’emprunt contracté sous prêt à taux zéro, plus régulièrement choisi dans le cadre de prêt conso dans une démarche écoresponsable (isolation, mise en place de panneaux solaires, etc.). Pour le renégocier, c’est plus complexe et chaque établissement bancaire ou financier gère à sa façon ces rachats. C’est un vrai-faux rachat si l’on veut simplifier, car l’essentiel est de ne pas transformer prêt taux zéro, en un emprunt qui aurait cette fois-ci un taux (même minime) bien réel.

En conclusion, le plus judicieux est d’abord de prendre le temps de consulter les différentes offres sur le marché en termes de rachat de crédit immo pour vivre sa renégociation d’emprunt immobilier en toute sérénité.